ENGLISH

Alger mon amour

salle des congrès et des arts vivants 12 Avr - 2017

les événements

Création performative Déclamation, musique, danse et installation

Lieu : Salle des congrès et des arts vivants
Date : mercredi 12 avril
Heure : 20h
Tarif : 15, 10 et 5€

Alger,

Mon Amour,

Je touchais des yeux les dunes rouges qui te font flancs

Elles étaient solennelles…

Nostalgiques des ancestralités des hommes

Avaient-elles porté comme des ventres

les lignées des civilisations universelles ?

unies vers celles qui allaitent le monde …

ces dunes, autant de mamelles-nourricières-ombilics-abreuvant la mer des hommes…

 

Alger,

 Mon Amour,

J’arrivai cousin métèque, en frère opprimé,

En désertion d’un corps étranger qui ulcérait mon estomac

Enkystait ma peau, vérolait mon âme nègre,

En désertion d’une carcel, une geôle d’illusions, où je n’avais que des visions évanescentes d’un peuple relevant le défi de l’affirmation…

 

Des révolutionnaires, des femmes, des hommes, des Africains du continent entier, et de la diaspora africaine célèbrent l’avènement d’un troisième monde… la rencontre des Suds. Le panafricanisme. Fanon est décédé en 1961. Rupaire est déjà de retour en Guadeloupe. Ils ont fait l’Algérie. Ils l’ont aussi écrite… Alger, mon Amour.

Insoumission en temps de paix… comment être insoumis alors que la guerre est achevée… mais de quelle guerre parlons-nous ? Rupaire condamné par la France pour désertion et pour s’être rallié à la cause algérienne devient un symbole poétique de la révolution indépendantiste guadeloupéenne. Et l’Algérie l’inspiration. Fanon, le martiniquais s’y est engagé : psychanalysant les ‘damnés de la terre’. Ils appartiennent à deux mémoires collectives qui se téléscopent. Elles se heurtent. Nèfta voudrait les faire discourir … À travers cet hommage à l’Algérie, à Alger, ville panafricaine, à 1969, 67 et 68, à la poésie de Rupaire qui a façonné le visage du militantisme guadeloupéen, elle cherche à interroger l’appel à la révolution. Militantisme. Sacrifice. Poétique de l’exil ou du voyage émancipateur… Les paysages de l’Algérie et cette couleur des sables ocres, orangés…

Spectacle seule en scèneécrit et interprétée par Nèfta Poetry. Une scénographie de Minia Biabiany autour d’une création multidisciplinaire et multidimensionnelle qui emprunte autant à la poésie acoustique, à la performance chorégraphique ou à l’installation. À travers les tableaux développés, il s’agit d’explorer les voix du militantisme, la voix de Sonny RUPAIRE…

TEXTES

Sonny RUPAIRE

Stéphanie MELYON-REINETTE
COMPOSITION MUSICALE

Exxos Mètkalola

Gérald TOTO

Christophe ISSELÉE

 

SCÉNOGRAPHIE

Minia BIABIANY

 

PRODUCTION

Mémorial ACTe

 

 

 

Pas de vidéos disponible

Comment venir au macte

  • Lundi : Fermé
  • Mardi au Samedi : 9h00 - 19h00
  • Dimanche : 10h00 - 18h00
MÉMORIAL ACTe

Darboussier
97110 POINTE-A-PITRE
GUADELOUPE - FWI

+590 (0)590 25 16 00

nous contacter
Tarif individuel
Tarif plein : 15 €
Tarif réduit : 10 €

(tarif exposition permanente, hors expositions temporaires et internationales)

Tarif enfant
Tarif plein : 5 €

(tarif réservé aux enfants de 3 à 12ans)

Tarif pass annuel
Pass annuel: 35 €

(accès individuel illimité à la salle d’exposition permanente uniquement)

Tarif pass famille
Tarif plein : 45 €

( 2 adultes + 2 à 5 enfants de la même famille)

Acheter un billet

© 2017 MEMORIAL ACTe