ENGLISH

Festival du Film des Droits de l’Homme 2017

Salle des congrès et des arts vivants 13 Oct - 2017
Événement gratuit
entrée libre et gratuite sans réservation

les événements

La Région Guadeloupe et le Mémorial ACTe sont heureux d’accueillir certains des temps forts de la 4ème édition du Festival International des Droits de l’Homme de Guadeloupe 2017.

Retrouvez ci-dessous l’agenda des événements se déroulant au sein du Mémorial ACTe.
Vendredi 13 octobre

  • 13h30 Cérémonie d’Ouverture du Festival pour les scolaires
  • 14h30
    Film : Jeffrey – Réal. Yanillis Perez – République Dominicaine – 2016 – 1h18
    Un enfant des rues rêve de devenir chanteur de reggaeton.
  • 19h Cérémonie d’Ouverture du Festival Tout public
    Burning birds, Réal. Sanjeewa Pushpakumara – Sri Lanka 2016 – 1h24
    1989. Un petit village à l’Est du Sri Lanka. Suite à l’arrestation, la torture et le meurtre de son mari, Kusum doit seule, faire face aux besoins de ses 8 enfants et de sa belle-mère.
    Béatrice Wronecki et ses élèves chantent pour le droits humains
    Entrée libre (invitation-réservation) – Ticket en ligne ou à l’accueil.
    Suivi d’un cocktail

Samedi 14 octobre 2017

  • 17h : Françoise Vergès présente son ouvrage : Le ventre des femmes
  • 18h : Rassine monmon, papa
  • 19h30 Discussion avec Françoise Vergès : le bumidom, la politique de Debré à la Réunion
  • 20h Cameroun, autopsie d’une indépendance. Réal. Gaelle Leroy, Valérie Osouf – France 2008 -52mn
    1955-1970. Pendant que les média suivent les guerres d’Algérie et du Vietnam, une autre couverte par le secret d’Etat, fait rage au Cameroun. Ce film prouve que la décolonisation pacifique en Afrique est un mythe : pour assurer son indépendance énergétique, la France mènera une guerre sans merci aux indépendantistes. 10% de la population camerounaise y laissera la vie.
  • 21h Discussion : le massacre des camerounais pendant la décolonisation, un secret d’Etat

Dimanche 15 octobre 2017

Soirée thématique : Femmes et identité

  • 18h00 Conférence modérée par Kanelle Valton : « Lintersectionnalite comme outil des droits humains » Intervenants : Françoise Vergès, Amandine Gay et Stéphanie Mulot
  • 19h00 Extrait de la pièce de théatre « Joyeux anniversaire Martha » interprété par Ester Myrthil
  • 19h30 Ouvrir la voix
  • 21h30 Discussion avec la réalisatrice Amandine Gay

Mardi 17 octobre 2017

VIVRE ENSEMBLE : Courts métrages

  • 9h Maman (s), Réal. Maimouna Doucouré – France – 2015 – 20mn
    Ce premier cout métrage met l’accent sur la détresse d’une petite fille quand son père impose sa deuxième femme à la famille.
  • 9h30 Les Misérables, Réal. Ladj Ly – France – 2017 – 15mn
    Baptême du feu pour Pento qui vient d’intégrer la brigade anti criminalité de la Seine Saint-Denis.
  • 10h The Nest, Réal. Jamie Jones – UK – 2016 – 20mn
    Une famille anglaise se fait expulser et se voit remplacée par une famille d’immigrés.
  • 10h30 Je n’étais pas invité, Réal. Stéphanie Saxemard – Guadeloupe 2017 – 20mn
    Un jeune migrant haïtien en Guadeloupe écrit sa souffrance d’étranger en terre souvent hostile.
  • 11h Dekalb Elementary, Réal. Reed Van Dyk – US – 2017 -21mn
    Un jeune homme perturbé décide d’attaquer une école.
  • 18h : Joshua : Teenager versus superpower, Réal. Joe Piscatella – USA – 2016 – 1h18
    Un adolescent part en guerre contre la Chine pour que Hong Kong garde son autonomie.
  • 19h30 : Discussion : La liberté d’expression en Chine
  • 20h: Noces, Réal. Stephan Streker – Belgique, Luxemborg 2016 – 1h38
    Zahira , jeune belgo-Pakistanaise, est très proche de sa famille jusqu’au jour où on lui impose un mariage traditionnel. Elle est écartelée entre son mode de vie occidental, ses aspirations de liberté et les exigences de ses parents.

Mercredi 18 octobre 2017

  • 9h00 Swagger
  • 10h30 Je ne suis pas votre nègre

Soirée thématique : SANKARA, un modèle pour l’Afrique ?

  • 18h Capitaine Thomas Sankara, Réal. Christophe Cupelin – Suisse – 2014 – 1h30
    Un portrait en archives de Thomas Sankara, président du Burkina Faso de 1983 à 1987 date de son assassinat. En voulant affranchir son pays et transformer les mentalités de ses concitoyens, en contestant l’ordre mondial et en questionnant l’autorité des puissants de son époque , il a marqué l’histoire de l’Afrique et du monde. « Quand le peuple se met debout, l’impérialisme tremble ». Thomas Sankara
  • 19h30 Discussion : SANKARA, un héros africain ?
  • 20h Place à la révolution, Réal. Parfait Kaboré – Kiswendisda 2017 – 1h23
    ‘Tuez Sankara, des milliers de Sankara naitront’ avait prophétisé le visionnaire, révolutionnaire et intègre président Thomas Sankara avant son assassinat en 1987. Fin 2014, le peuple burkinabé renverse l’assemblée nationale et oblige son président Blaise Campaoré à démissionner. Cette deuxième révolution du pays fut largement menée par le mouvement pacifiste « le balai citoyen », fondé en 2013 par deux musiciens engagés revendiquant l’héritage de Sankara, le rasta Sam’s K Lejah et le rappeur Smokey. Parfait Kaboré nous entraine dans cette épopée populaire et artistique inédite qui révèle l’espoir de la jeunesse pour le changement, à la conquête de la liberté.
  • 21h30 Discussion : L’Afrique de demain

Jeudi 19 octobre 2017

  • 9h : Joshua : Teenager versus superpower, Réal. Joe Piscatella – USA – 2016 – 1h18
    Un adolescent part en guerre contre la Chine pour que Hong Kong garde son autonomie.

« Migrations»

  • 18h Bienvenue au Refugistan. Réal. Anne Poiret – France – 2016 – 1h11
    A travers le monde, près de 17 millions de personnes – réfugiés, déplacés, migrants – vivent dans des camps, soit l’équivalent d’un pays. Leurs habitants, qui n’ont ni le droit de travailler ni celui de se déplacer librement, ne possèdent que les quelques objets distribués à leur arrivée et une carte d’identité du Haut Commissariat aux Réfugiés. Dans ces lieux à l’écart du monde, censés être provisoires, les réfugiés passent désormais en moyenne 17 ans de leur vie. Entre le Kenya, la Tanzanie et la Jordanie, une plongée glaçante dans une réalité kafkaïenne.
  • 19h00: Discussion : L’accueil des migrants
  • 19h30 Le gardien du non retour
    Réal. Steve James – Guadeloupe, Benin 2016 – 60 mn
    Quatre jeunes Guadeloupéens reviennent sur la terre de leurs ancêtres 300 ans plus tard.
  • 20h30 : Rencontre avec le réalisateur Steve James

Vendredi 20 octobre 2017

  • 9h : Esteban
    Réal. Jonal Cosculluela – Cuba – 2017 – 1h30
    Esteban, jeune garçon cubain décide de se mettre au piano en dépit des réticences de sa mère et des conditions difficiles de la vie à Cuba.
La musique de Chucho Valdes accompagne cette ode à la passion.
  • 18h : Je n’étais pas invité, Réal. Stéphanie Saxemard – Guadeloupe 2017 – 20mn
    Un jeune migrant haïtien en Guadeloupe écrit sa souffrance d’étranger en terre souvent hostile.
  • 18h30 : Gade ! Réal. Hermane Desorme – Haïti – 2016 – 1h23
    Ce film, par le biais des photos de Paolo Woods interroge le regard porté par l’étranger sur Haïti, les clichés qui encombrent le regard international sur ce pays, mais aussi comment les Haïtiens se perçoivent eux mêmes. Le titre du film, « regarde » en créole, affirme une exigence : celle d’une réciprocité, d’un échange de regards pour une nouvelle approche d’Haïti.
  • 19h30 Projection suivie d’une discussion avec la réalisatrice Stéphanie Saxemard.
  • 20h Aventure, retour au pays natal

Entrée : 3€ (tarif scolaire et tarif réduit), 5€ (tarif plein).

Pas de vidéos disponible

Comment venir au macte

  • Lundi : Fermé
  • Mardi au Samedi : 9h00 - 19h00
  • Dimanche : 10h00 - 18h00
MÉMORIAL ACTe

Darboussier
97110 POINTE-A-PITRE
GUADELOUPE - FWI

+590 (0)590 25 16 00

nous contacter
Tarif individuel
Tarif plein : 15 €
Tarif réduit : 10 €

(tarif exposition permanente, hors expositions temporaires et internationales)

Tarif enfant
Tarif plein : 5 €

(tarif réservé aux enfants de 3 à 12ans)

Tarif pass annuel
Pass annuel: 35 €

(accès individuel illimité à la salle d’exposition permanente uniquement)

Tarif pass famille
Tarif plein : 45 €

( 2 adultes + 2 à 5 enfants de la même famille)

Acheter un billet

© 2017 MEMORIAL ACTe