Mami Wata en pidgin english, Manman dlo ou mère de l’eau en créole ; une entité légendairement connue dans toutes les Petites Antilles et une déité retrouvée un peu partout en Afrique de l’Ouest, particulièrement sur les côtes du golfe de Guinée. La statuette détient une queue de sirène ou de poisson et à le teint clair de celles qui entretiennent de nombreux contacts avec les blancs et les richesses de l’occident, amenées par les bateaux sur les côtes africaines. Dite très coquette, Mami Wata qui aime les parfums et arbore une coiffure défrisée de style européen procure à ses fidèles la félicité et les richesses du monde moderne.

 

Thierry L’Étang, directeur scientifique et culturel, Mémorial ACTe, 2009-2019.

Mami Wata, statuette en bois polychrome, culte Vaudou, ethnie Ewe/Ehwe, Togo, XXème, 63x21cm, Pointe-à-Pitre, fonds MACTe, coll. Région Guadeloupe, Inv.2018.0.41.

Crédits photo : Hélène Valenzuela et Christian Geber pour le MACTe