ENGLISH
Mardi - dimanche tous nos horaires et tarifs

réservez et privatisez un espace du Macte

Nos espaces

Acheter vos tickets ici

Billetterie en ligne

Nous sommes à votre écoute

contacter le MACTe

exposition temporaire

19 Nov
Exposition : Échos imprévus – Turning Tide
à partir de 9h
Mémorial ACTe
Exposition : Échos imprévus – Turning Tide
à partir de 9h
Mémorial ACTe

details

Exposition temporaire : échos imprévus – turning tide

Le Mémorial ACTe et la Région Guadeloupe vous invitent à l’exposition internationale d’art contemporain ! Du 19 novembre 2016 au 30 avril 2017, venez découvrir la création guadeloupéenne, caribéenne et celle de sa diaspora. 26 plasticiens et performeurs font dialoguer esclavage, modernité, tradition et mémoire à travers la photographie, le dessin, la peinture, la sculpture, l’installation et la vidéo.

« Echos Imprévus », une exposition INEDITE !

« Nous sommes les enfants d’îles morcelées, déchiquetées, dispersées. Ce semis d’îles n’est qu’une apparence malgré les blessures de l’histoire et malgré les déchirures de la géographie.

En vérité, l’art recoud les frontières, efface les différences et proclame l’unité-diversité de nos accords.

Tel est le message fort et puissant des « Echos Imprévus ». C’est un évènement qui sort de l’ordinaire et qui donne à voir les entrelacements, à entendre les résonnances, à conjuguer les interférences.

C’est la Caraïbe diverse mais unie par la magie des imaginaires qui questionnent et commentent les figures centripètes de notre modernité. Les échos sont profonds et riches des éclats souterrains du monde. » – Ernest PEPIN

Une exposition réalisée en collaboration avec la Région Guadeloupe

  1. le Président du Conseil régional de Guadeloupe, Ary Chalus
  2. le Président de la Commission Culture, Georges Brédent

et produite par la SEM Patrimoniale Région Guadeloupe

  1. le Directeur général, Jean-Paul FISCHER

Commissaires

– Johanna Auguiac-Célénice

img_3565

Johanna Auguiac est la fondatrice de la galerie JM’Arts (2002-2012) et a, entre autres, été conseillère rrtistique sur l’art contemporain de la Caraïbe pour l’exposition Kréyol Factory, Paris, La Villette. Elle a été la Présidente de la Biennale de Bonao en République Dominicaine et a commissionné plusieurs expositions : Festival Les Météores, France ; Les Francophonies, France ; Maditierra, Cuba ; Caraïbe Clim’Art/ COP 21, Fort de France.

Elle est la directrice générale et artistique de la Biennale Internationale d’Art Contemporain (BIAC) de la Martinique.

Johanna Auguiac vit et travaille à Fort de France.

– Tumelo Mosaka

pic_tumelo-mosaka1-640x853

Tumelo Mosaka est un commissaire indépendant originaire de Johannesburg, Afrique du Sud. Mosaka a commissionné plusieurs expositions nationales et internationales parmi lesquelles Andrew Lyght : Full Circle, Dorsky Art Museum, New York (2016), Poetic Relations, Perez Art Museum Miami (2015), la première édition de la Biennale Internationale d’Art Contemporain de la Martinique (BIAC) 2014. Avant New York, il était le Curateur d’Art Contemporain au Krannert Art Museum (KAM) dans l’Urbana-Champaign, Illinois où il a commissionné, notamment : Blind Field (2013), OPENSTUDIO (2011), MAKEBA ! (2011). Avant de rejoindre KAM, Mosaka était le Curateur Associé des Expositions du Brooklyn Museum où il a commissionné Infinite Islands : Contemporary Caribbean Art (2007), et Passing/Posing : Kehinde Wiley (2004). Tumelo Mosaka vit et travaille dans la ville de New York.

Scénographe : :Nicolas Mérault

fullsizerender

Entre l’analogique et le numérique, l’organique et la machine, Nicolas Mérault explore, depuis plus de 25 ans, les techniques les plus disruptives.

Aux croisées du graphisme, de la vidéo, des micro-architectures, de la scénographie, du design et des nouveaux médias, son travail expérimental s’intéresse aujourd’hui aux distorsions spatio-temporelles qu’il élabore,  grace aux technologies du vidéo mapping  et celle du mindmapping et qu’il entrevoit comme une superposition de cartes heuristiques, capables de tracer de nouvelles routes pour les «caravanes de la pensée».

ARTISTES

ALEXANDRE ARRECHEA : originaire de Cuba, vit et travaille à la Havane, Cuba.

CHARLES CAMPBELL : originaire de Jamaïque, vit et travaille à Victoria C-B, Canada.

TONY CAPELLAN : originaire de la République Dominicaine, vit et travaille à Santo-Domingo, République Dominicaine.

RENÉE COX : originaire de Jamaïque, vit et travaille à New-York, Etats-Unis.

FLORINE DEMOSTHENE : originaire d’Haïti, vit et travaille à Accra, Ghana.

JEAN-ULRICK DESERT : originaire d’Haïti, vit et travaille à Berlin, Allemagne.

EDOUARD DUVAL-CARRIE : originaire d’Haïti, vit et travaille à Miami, Etats-Unis.

GILLES ELIE-DIT-COSAQUE : originaire de Martinique, vit et travaille à Montrouge, France.

CARLOS ESTEVEZ : originaire de Cuba, vit et travaille à Miami, Etats-Unis.

JOËLLE FERLY : originaire de Guadeloupe, vit et travaille au Moule, Guadeloupe.

EDDY FIRMIN DIT ANO : originaire de Guadeloupe, vit et travaille à Montréal, Canada.

GUY GABON : originaire de Guadeloupe, vit et travaille à Petit-Bourg, Guadeloupe.

SCHEREZADE GARCIA : originaire de la République Dominicaine, vit et travaille à New-York, Etats-Unis.

JOSCELYN GARDNER : originaire de La Barbade, vit et travaille à Ontario, Canada.

JEAN-MARC HUNT : originaire de Guadeloupe, vit et travaille à Baie-Mahault, Guadeloupe.

KIRL : vit à Saint-Martin et travaille en Guadeloupe.

JEAN-FRANÇOIS MANICOM : originaire de Guadeloupe, vit et travaille à Birmingham, Angleterre.

JOËL NANKIN : originaire de Guadeloupe, vit et travaille à Morne-à-l’Eau, Guadeloupe.

RICARDO OZIER LAFONTAINE : originaire de Martinique, vit et travaille à Fort-de-France, Martinique.

BRUNO PEDURAND : originaire de Guadeloupe, vit et travaille à Fort-de-France, Martinique.

AUDREY PHIBEL : originaire de Guadeloupe, vit et travaille à Paris, France.

MARCEL PINAS : originaire du Suriname, vit et travaille à Amsterdam, Pays-Bas.

FRANÇOIS PIQUET : originaire de Paris, vit et travaille à Sainte-Anne, Guadeloupe.

MARIELLE PLAISIR : originaire de Guadeloupe, vit et travaille en Floride, Etats-Unis.

KELLY SINNAPAH MARY : originaire de Guadeloupe, vit et travaille à Saint-François, Guadeloupe.

PHILIPPE THOMAREL : originaire de Guadeloupe, vit et travaille à Montreuil, France.

PHILIBERT YRIUS : originaire de Guadeloupe, vit et travaille à Pointe-Noire, Guadeloupe.

PROGRAMME

Samedi 19 novembre

16h00 – 16h20: Our Smart society (Black Lives Matter too, here in Guadeloupe), performance de Joëlle Ferly, rendez-vous place de la Commémoration, devant la salle des Congrès et arts vivants.

16h30 – 19h30 : Rencontres autour de l’exposition « Echos imprévus » :

Série de tables-rondes, salle des Congrès et arts vivants.

16h30 – 17h30 :

Présentation de l’exposition Echos imprévus par les commissaires Johanna Auguiac & Tumelo Mosaka et dialogues avec les artistes :

–         Marcel Pinas (Suriname/Pays-Bas)

–         Scherezade Garcia (République Dominicaine/Etats-Unis)

–         Carlos Estevez (Cuba/ Etats-Unis)

–         Jean-Marc Hunt, artiste invité (Guadeloupe)

17h30 – 18h30 :

La notion de performance par Joëlle Ferly, artiste et dialogues avec les artistes :

–         Audrey Phibel (Guadeloupe/France)

–         François Piquet (Guadeloupe)

–         Charles Campbell (Jamaïque/ Canada) (sous réserve)

18h30 -19h30 :

Les arts visuels en Guadeloupe en résonance avec la Caraïbe, recherche et création par Jocelyn Valton, critique d’art, et dialogues avec les artistes :

–         Eddy Firmin (Guadeloupe/Canada)

–         Kelly Sinnapah Mary  (Guadeloupe)

–         Bruno Pédurand (Guadeloupe/Martinique)

–         Joël Nankin (Guadeloupe) (sous réserve)

Les ateliers scolaires auront lieu les mardis et jeudis de 9h à 13h

Les visites guidées de l’exposition temporaire : tous les jours à 10h et à 15h (sur réservation).

De nombreuses projections vidéo accompagneront cette exposition les jeudis à partir du 8 décembre.

Découvrez ici la programmation des projections vidéo

(horaires à venir)

Jeudi 08 décembre

18h30

La fiction Zetwal (52 min) de Gilles Elie dit Cosaque

Jeudi 12 janvier

18h30

Havanastation (95 min) de Ian Padrón

Région: Cuba

2011

Jeudi 26 janvier

18h30

Coolie (25 min) de Patricia Mohamed

Région: Trinidad & Tobago

2009

20h

Cuba (60 min) de Pamela Sporn

Région: United States & Cuba

2012

Jeudi 09 février

18h30

The sculptors of the Grand Rue (35 min) de Leah Gordon

Région: Haiti

2010

20h

Poetry on is Island (90 min) de Marcia Weekes

Région: Barbade

2012

Jeudi 23 Mars

18h30

Chrissy (90 min) de Marcia Weekes

Marcia Weekes

Région: Barbade

2012

Jeudi 13 avril

18h30

Pressure (110 min) de Horace Ove

Région: Trinidad + Tobago, UK

1975

Jeudi 27 avril

18h30

Festival of lights de Shundell Prasad

Région: Guyana

2010

Informations pratiques

Lieu : Mémorial ACTe

Date : du 19 novembre 2016 au 27 avril 2017

Tarif : 7€

 


heures

à partir de 9h


Lieu

Mémorial ACTe


voir l'evenement ×
20161119 20161119 Europe/London Exposition : Échos imprévus – Turning Tide Mémorial ACTe
Exposition Temporaire

Événements

31 Mai
Remise du prix Textes en Paroles 2017
20h
Salle des congrès et des arts vivants
Remise du prix Textes en Paroles 2017
20h
Salle des congrès et des arts vivants

details

Suite à l’appel à écriture théâtrale, lancé par TEXTES EN PAROLES en fin d’année 2016, et au vu de la sélection de son Comité de Lecture, révélée le 13 février dernier, qui a distingué 6 œuvres* parmi les 48 textes envoyés de Guadeloupe, Martinique, Guyane, Haïti, Colombie, Brésil et France hexagonale (dont les auteurs sont originaires ou résidents),

Michèle MONTANTIN, présidente de TEXTES EN PAROLES,

Stéphanie BéRARD, présidente du Comité de Lecture,

auront le plaisir de remettre officiellement le

« PRIX TEXTES EN PAROLES 2017 DU MEILLEUR TEXTE DRAMATIQUE »

à Monsieur Faubert Bolivar**

pour sa pièce de théâtre « Les Revenants de l’impossible amour ».

 

Cette soirée sera l’occasion d’une première lecture publique de ce texte-lauréat : « Les Revenants de l’impossible amour », et pour Faubert BOLIVAR, l’opportunité de rencontres et d’échanges autour de son écriture théâtrale.

 

* Les textes de la sélection TEXTES EN PAROLES 2017 :

  1. « L’autre côté du fleuve », de Monsieur Jacques SABATIER (Guyane) ;
  2. « Les revenants de l’impossible amour », de Monsieur Faubert BOLIVAR (Haïti / Martinique) ;
  3. « Le monologue du gwo pwèl », de Monsieur Fabrice THéODOSE (Martinique) ;
  4. « Passe-temps ? Pas ce temps ! », de Monsieur Patrice TURLET (Guadeloupe) ;
  5. « Blackbird », de Mesdames Magali SOLIGNAT et Charlotte BOIMARE (Guadeloupe, Paris) ;
  6. « Dé minit », de Madame Mirna BOLUS (Guadeloupe).

 

** Né en 1979, à Port-au-Prince, en Haïti, Faubert BOLIVAR réside et enseigne en Martinique depuis 2010. Auteur de nombreux textes (essai, poésie, nouvelle, théâtre), dont plusieurs ont été publiés à travers le monde francophone, il est sélectionné une première fois par TEXTES EN PAROLES, en 2011, pour « Sélune pour tous les noms de la terre », une pièce de théâtre que l’association publiera quatre ans plus tard au format numérique (eBook).


heures

20h


Lieu de l’événement

Salle des congrès et des arts vivants


voir l'evenement ×
20170531 20h 20170531 20h Europe/London Remise du prix Textes en Paroles 2017

Suite à l’appel à écriture théâtrale, lancé par TEXTES EN PAROLES en fin d’année 2016, et au vu de la sélection de son Comité de Lecture, révélée le 13 février dernier, qui a distingué 6 œuvres* parmi les 48 textes envoyés de Guadeloupe, Martinique, Guyane, Haïti, Colombie, Brésil et France hexagonale (dont les auteurs sont originaires ou résidents),

Michèle MONTANTIN, présidente de TEXTES EN PAROLES,

Stéphanie BéRARD, présidente du Comité de Lecture,

auront le plaisir de remettre officiellement le

« PRIX TEXTES EN PAROLES 2017 DU MEILLEUR TEXTE DRAMATIQUE »

à Monsieur Faubert Bolivar**

pour sa pièce de théâtre « Les Revenants de l’impossible amour ».

 

Cette soirée sera l’occasion d’une première lecture publique de ce texte-lauréat : « Les Revenants de l’impossible amour », et pour Faubert BOLIVAR, l’opportunité de rencontres et d’échanges autour de son écriture théâtrale.

 

* Les textes de la sélection TEXTES EN PAROLES 2017 :

  1. « L’autre côté du fleuve », de Monsieur Jacques SABATIER (Guyane) ;
  2. « Les revenants de l’impossible amour », de Monsieur Faubert BOLIVAR (Haïti / Martinique) ;
  3. « Le monologue du gwo pwèl », de Monsieur Fabrice THéODOSE (Martinique) ;
  4. « Passe-temps ? Pas ce temps ! », de Monsieur Patrice TURLET (Guadeloupe) ;
  5. « Blackbird », de Mesdames Magali SOLIGNAT et Charlotte BOIMARE (Guadeloupe, Paris) ;
  6. « Dé minit », de Madame Mirna BOLUS (Guadeloupe).

 

** Né en 1979, à Port-au-Prince, en Haïti, Faubert BOLIVAR réside et enseigne en Martinique depuis 2010. Auteur de nombreux textes (essai, poésie, nouvelle, théâtre), dont plusieurs ont été publiés à travers le monde francophone, il est sélectionné une première fois par TEXTES EN PAROLES, en 2011, pour « Sélune pour tous les noms de la terre », une pièce de théâtre que l’association publiera quatre ans plus tard au format numérique (eBook).

Salle des congrès et des arts vivants
27 Mai
7 Rythmes… Ka pou Mé 67
19h
Place de la Commémoration
7 Rythmes… Ka pou Mé 67
19h
Place de la Commémoration

details

 

 

Mai 67, 50 ans déjà !

Mais surtout, une blessure jamais refermée, là où le poids du silence a trop longtemps verrouiller la vérité et la justice.

Après une série de films poignants, de témoignages tout au long du mois de mai, la Région Guadeloupe et le Mémorial ACTe vous invite sur la Place de la Commémoration. Comme son nom l’indique, cette place sera l’un des lieux symboliques pour que toujours résonne notre cri collectif.

Les artistes marqueront ce moment fort au rythme du ka : Pou nou sonjé Mé 67. Car, « la mémoire inspire l’avenir ».

Nou ké lévé, Nou ké lévé, disait Guy Konkèt.

Alos an nou  lévé o ka pou nou lévé mémwa,

An nou doubout o ka pou mémwa pa jan bout,

An nou maché ansanm, pou fè listwa maché .

50 Kout ka ké rézoné an lè plas-la, vini konnyé avè nou !

50 coups de tambours vont résonner sur la place, venez vous joindre à nous !

Avec Yves THOLE, François LADREZEAU, Marc DIXIT, Daniel SAVONNIER, tanbouyé, dansè, chachayè, chantè, répondè…


heures

19h


Lieu de l’événement

Place de la Commémoration


voir l'evenement ×
20170527 19h 20170527 19h Europe/London 7 Rythmes… Ka pou Mé 67

 

 

Mai 67, 50 ans déjà !

Mais surtout, une blessure jamais refermée, là où le poids du silence a trop longtemps verrouiller la vérité et la justice.

Après une série de films poignants, de témoignages tout au long du mois de mai, la Région Guadeloupe et le Mémorial ACTe vous invite sur la Place de la Commémoration. Comme son nom l’indique, cette place sera l’un des lieux symboliques pour que toujours résonne notre cri collectif.

Les artistes marqueront ce moment fort au rythme du ka : Pou nou sonjé Mé 67. Car, « la mémoire inspire l’avenir ».

Nou ké lévé, Nou ké lévé, disait Guy Konkèt.

Alos an nou  lévé o ka pou nou lévé mémwa,

An nou doubout o ka pou mémwa pa jan bout,

An nou maché ansanm, pou fè listwa maché .

50 Kout ka ké rézoné an lè plas-la, vini konnyé avè nou !

50 coups de tambours vont résonner sur la place, venez vous joindre à nous !

Avec Yves THOLE, François LADREZEAU, Marc DIXIT, Daniel SAVONNIER, tanbouyé, dansè, chachayè, chantè, répondè…

Place de la Commémoration
26 Mai
Théâtre « Solitude »
20h
salle des congrès et des arts vivants
Théâtre « Solitude »
20h
salle des congrès et des arts vivants

details

Mémorial 67

Hommes et femmes d’engagement se mobilisent sur le territoire toute l’année. Au cœur de chaque saison nous souhaitons nous tenir au plus près de l’actualité de nos acteurs culturels. En mai, le Mémorial ACTe continue à donner aux artistes, aux auteurs, un espace d’échange, de parole en bokantaj, en musique, en ACTes…

 

Solitude ’d’après La Mulâtresse Solitude d’André Schwarz-Bart

Figure de résistance, de révolte, figure de femme : emblème de la lutte contre l’esclavage, la mulâtresse Solitude se dressera contre l’oppression et le paiera de sa vie.

Fani Carenco met en théâtre le roman d’André Schwarz-Bart, dans une atmosphère baignée des croyances antillaises. Trois comédiens portent le récit de ce destin exceptionnel, dévoilant la formidable luminosité des êtres en résistance.

Solitude est une femme de légende. Enfant née du viol d’une esclave par un marin pendant la traversée qui la déportait aux Antilles, elle voit en 1794 l’abolition de l’esclavage, puis son rétablis- sement par Napoléon en 1802. Elle entrera alors en lutte aux côtés des insurgés… Une femme pour toutes les femmes, pour toutes les luttes.

Trois comédiens portent le récit de ce destin exceptionnel. Cette adaptation révèle l’intemporalité de la révolte, met en question la mémoire des hommes et la facilité de l’oubli. Elle dévoile la formidable luminosité des êtres en résistance.

Adaptation & Mise en scène : Fani Carenco

Assistante à la mise en scène : Lili Sagit Scénographie : Fani Carenco, Nicolas Natarianni & Christophe Charamond

Lumière : Nicolas Natarianni

Son : Nicolas Natarianni & Thibault Lamy

Création vidéo : Thibault Lamy

© crédit photo : Céline Chagnas – La Grande Horloge

Production : La Grande Horloge

Coproduction : Bonlieu, Scène Nationale d’Annecy, Les Inachevés – Académie des savoirs et des pratiques artistiques partagées sous l’égide de la Fondation Bullukian

Avec le soutien du Ministère des Outre-mer


heures

20h


Lieu de l’événement

salle des congrès et des arts vivants


voir l'evenement ×
20170526 20h 20170526 20h Europe/London Théâtre « Solitude »

Mémorial 67

Hommes et femmes d’engagement se mobilisent sur le territoire toute l’année. Au cœur de chaque saison nous souhaitons nous tenir au plus près de l’actualité de nos acteurs culturels. En mai, le Mémorial ACTe continue à donner aux artistes, aux auteurs, un espace d’échange, de parole en bokantaj, en musique, en ACTes…

 

Solitude ’d’après La Mulâtresse Solitude d’André Schwarz-Bart

Figure de résistance, de révolte, figure de femme : emblème de la lutte contre l’esclavage, la mulâtresse Solitude se dressera contre l’oppression et le paiera de sa vie.

Fani Carenco met en théâtre le roman d’André Schwarz-Bart, dans une atmosphère baignée des croyances antillaises. Trois comédiens portent le récit de ce destin exceptionnel, dévoilant la formidable luminosité des êtres en résistance.

Solitude est une femme de légende. Enfant née du viol d’une esclave par un marin pendant la traversée qui la déportait aux Antilles, elle voit en 1794 l’abolition de l’esclavage, puis son rétablis- sement par Napoléon en 1802. Elle entrera alors en lutte aux côtés des insurgés… Une femme pour toutes les femmes, pour toutes les luttes.

Trois comédiens portent le récit de ce destin exceptionnel. Cette adaptation révèle l’intemporalité de la révolte, met en question la mémoire des hommes et la facilité de l’oubli. Elle dévoile la formidable luminosité des êtres en résistance.

Adaptation & Mise en scène : Fani Carenco

Assistante à la mise en scène : Lili Sagit Scénographie : Fani Carenco, Nicolas Natarianni & Christophe Charamond

Lumière : Nicolas Natarianni

Son : Nicolas Natarianni & Thibault Lamy

Création vidéo : Thibault Lamy

© crédit photo : Céline Chagnas – La Grande Horloge

Production : La Grande Horloge

Coproduction : Bonlieu, Scène Nationale d’Annecy, Les Inachevés – Académie des savoirs et des pratiques artistiques partagées sous l’égide de la Fondation Bullukian

Avec le soutien du Ministère des Outre-mer

salle des congrès et des arts vivants
24 Mai
Dékatman Mé 67
20h
Place de la commémoration
Dékatman Mé 67
20h
Place de la commémoration

details

Mémorial 67

Hommes et femmes d’engagement se mobilisent sur le territoire toute l’année. Au cœur de chaque saison nous souhaitons nous tenir au plus près de l’actualité de nos acteurs culturels. En mai, le Mémorial ACTe continue à donner aux artistes, aux auteurs, un espace d’échange, de parole en bokantaj, en musique, en ACTes…

 

« Un Voukoum, en créole guadeloupéen, c’est un mouvement massif et bruyant. Un désordre, provoqué sciemment pour provoquer l’éveil politique et artistique des gens de la rue, des vyé nèg (« vieux nègres »). C’est à la fois le tumulte et la révolte.

C’est aussi le nom choisi par les membres du mouvement culturel implanté depuis le début des années 80 dans le quartier populaire du « Bas du bourg » à Basse Terre, en Guadeloupe : Mouvman Kiltirel Voukoum ». (Extrait du synopsis du film, VOUKOUM, François Perlier, 2012)

Ce mercredi 24 le mouvement propose un Dékatman sur la place de la commémoration du Mémorial ACTe, un ACTe symbolique pour marquer leur engagement, un ACTe artistique pour exprimer leur encrage dans l’espace culturel guadeloupéen, une façon de dire combien et comment la mémoire inspire notre quotidien et l’avenir…


heures

20h


Lieu de l’événement

Place de la commémoration


voir l'evenement ×
20170524 20h 20170524 20h Europe/London Dékatman Mé 67

Mémorial 67

Hommes et femmes d’engagement se mobilisent sur le territoire toute l’année. Au cœur de chaque saison nous souhaitons nous tenir au plus près de l’actualité de nos acteurs culturels. En mai, le Mémorial ACTe continue à donner aux artistes, aux auteurs, un espace d’échange, de parole en bokantaj, en musique, en ACTes…

 

« Un Voukoum, en créole guadeloupéen, c’est un mouvement massif et bruyant. Un désordre, provoqué sciemment pour provoquer l’éveil politique et artistique des gens de la rue, des vyé nèg (« vieux nègres »). C’est à la fois le tumulte et la révolte.

C’est aussi le nom choisi par les membres du mouvement culturel implanté depuis le début des années 80 dans le quartier populaire du « Bas du bourg » à Basse Terre, en Guadeloupe : Mouvman Kiltirel Voukoum ». (Extrait du synopsis du film, VOUKOUM, François Perlier, 2012)

Ce mercredi 24 le mouvement propose un Dékatman sur la place de la commémoration du Mémorial ACTe, un ACTe symbolique pour marquer leur engagement, un ACTe artistique pour exprimer leur encrage dans l’espace culturel guadeloupéen, une façon de dire combien et comment la mémoire inspire notre quotidien et l’avenir…

Place de la commémoration

les podcasts du memorial acte

Tous les podcasts

Comment venir au macte

  • Lundi : Fermé
  • Mardi au Jeudi : 9h00 - 19h00
  • Vendredi au Samedi : 9h00 - 20h00
  • Dimanche : 10h00 - 18h00
MÉMORIAL ACTe Guadeloupe

Darboussier - Rue Raspail POINTE-A-PITRE - Guadeloupe - FWI

+590 (0)590 25 16 00

nous contacter
tarif individuel
Tarif réduit : 10 €
Tarif plein : 15 €

(tarif exposition permanente et temporaire, hors expositions internationales)

tarif pass annuel
Tarif réduit : XX €
Tarif plein : 35 €

(accès individuel illimité à la salle d’exposition permanente uniquement)

tarif pass famille
Tarif plein : 45 €

( 2 adultes + 2 à 5 enfants de la même famille)

Acheter un billet

© 2017 MEMORIAL ACTe